Les deux systèmes de numération coréens

Temps de lecture: 4 minutes

Que sont les compteurs coréens ? Quand vous utilisez un chiffre qui se réfère à un objet, la construction grammaticale coréenne est un peu différente. En effet, il ne suffit pas de placer le chiffre à côté du mot, mais il faut utiliser la construction : nom + nombre + compteur. Par exemple, si on veut dire deux voitures, cela donne : 차 두 대, 차 (cha) = voiture, 두 (du) = deux, 대 (dae) = le compteur utilisé pour les moyens de transport et les machines.

Les compteurs coréens ne sont pas tous les mêmes. En effet, il existe des compteurs spécifiques selon l’objet que vous “comptez”, des compteurs pour les nombres purement coréens et d’autres qui ne marchent que pour les nombres sino-coréens. Comme il existe deux systèmes de numération coréens, vous devez choisir l’un des deux selon le contexte. Cela peut sembler complexe mais une fois que vous aurez compris le mécanisme, il ne sera pas difficile d’utiliser le bon terme.     

Dans cet article, nous allons vous lister les compteurs coréens les plus courants. Faisons d’abord un point sur les systèmes de numération.

Les systèmes de numération coréens

Les nombres purement coréens

Jusqu’à 10, les chiffres purement coréens sont:

  • 1 하나, hana (contracté en 한, han, quand suivi par un autre chiffre)
  • 2 둘, dul (contracté en 두, du, quand suivi par un autre chiffre)
  • 3 셋, set (contracté en 세 , se, quand suivi par un autre chiffre)
  • 4 넷, net (contracté en 네, ne, quand suivi par un autre chiffre)
  • 5 다섯, daseot
  • 6 여섯, yeoseot
  • 7 일곱, ilgop
  • 8 여덟, yeodeolp
  • 9 아홉, ahop
  • 10 열, yeol

La suite est très simple, il suffit de combiner le mot correspondant à dix avec le chiffre voulu. Par exemple, 11 sera “dix-un” et donc 열하나, yeolhana, alors que 17 sera “dix-sept” et donc 열일곱, yeolilgop.

Pour les autres dizaines, le même mécanisme ne peut pas être utilisé avec les chiffres purement coréens. Il n’est donc pas possible de dire “deux-dix” pour indiquer le nombre 20. Voici la liste avec les termes correctes :

  • 20 스물, seumul (contracté en 스무, seumu, quand suivi par un autre chiffre)
  • 30 서른, seoreun
  • 40 마흔, maheun
  • 50 쉰, suin
  • 60 예술, yesul
  • 70 일흔, ilheun
  • 80 여든, yeodeun
  • 90 아흔, aheun

Les nombres purement coréens s’arrêtent à 99 et à partir de 100 seuls les nombres sino-coréens sont utilisés.

les compteurs coréens

Les nombres sino-coréens

Jusqu’à 10, les chiffres sino-coréens sont:

  • 1 일, il
  • 2 이, i
  • 3 삼, sam
  • 4 사, sa
  • 5 오, o
  • 6 육, yuk
  • 7 칠, chil
  • 8 팔, pal
  • 9 구, gu
  • 10 십, ship

Comme les nombres purement coréens, la suite est formée en combinant le mot pour 10 avec un chiffre. 11 est donc “dix-un“, c’est à dire, 십일, shipil, etc.

En ce qui concerne les autres dizaines, c’est beaucoup plus simple avec les nombres sino-coréens. En effet, vingt sera “deux-dix” (이십, iship), 30 “trois-dix” (삼십, samship), jusqu’à 100 qui se dit 백, baek et mille qui se dit 천, cheon.

Ce système de numération est utilisé pour les numéros de téléphone et pour les mathématiques.

Les compteurs coréens

Nous allons maintenant voir les principaux compteurs coréens et leur fonctionnement. Une première distinction peut être faite entre les personnes, les animaux et les choses.

Pour les personnes, on utilisera 명, myeong, ou 분, bun. Le registre de langue marque la différence entre ces deux termes. 명 est une forme classique alors que 분 est un honorifique. Par exemple : deux étudiants 학생 두 명, haksaeng du myeong ( ou bien bun si vous utilisez un langage plus formel).

Pour les animaux, il faut utiliser le compteur 마리, mari. Ex : deux chats 고양이 두 마리, goyangi du mari.

Pour les objets, c’est plus compliqué car selon la catégorie de l’objet, un compteur particulier peut être utilisé. Mais, il existe tout de même un compteur générique pour les objets 개, ge (à prononcer avec un g fort). Il est utilisé quand la chose qu’il désigne ne rentre pas dans une catégorie ou quand on ne s’en souvient plus. L’utilisation de 개 à la place du compteur correspondant à la bonne catégorie n’est pas fausse et peut vous aider si vous ne le connaissez pas. En revanche, même si on vous comprendra, cela peut sonner un peu étrange.

Regardons maintenant les principaux compteurs coréens et à quelle catégorie ils correspondent :

  • , dae, pour les moyens de transport et les machines (comme dans l’exemple que nous avons vu en début d’article);
  • 그루, geuru, pour les arbres (ex : 은행나무 세 그루 = trois arbres ginko);
  • , jan, pour les tasses et les verres (ex : 커피 한 잔 une tasse de café ou un café);
  • , byeong, pour les bouteilles ( ex : 물 네 병 = quatre bouteilles d’eau);
  • , chae, pour les bâtiments (ex: 빌딩 다섯 채 = cinq gratte-ciels);
  • 조각, jogak, pour les parties ou les parts de quelque chose (ex : 피자 두 조각 = deux parts de pizza);
  • 자루, jaru, pour les stylos et les pinceaux (ex : 연필 여섯 자루 = six stylos);
  • , jang, pour le papier ( ex : 종이 일곱 장 = sept feuilles);
  • , gwon, pour les livres ( ex: 책 여덟 권 = huit livres);
  • , pyeon, pour les films (ex : 영화 아홉 편 = neuf films);
  • , beol, pour les vêtements (ex: 티셔츠 스무 벌 = vingt T-shirts).

Tous les compteurs mentionnés jusqu’à maintenant doivent être utilisés avec les nombres purement coréens.

Les nombres sino-coréens sont eux plus communément utilisés pour compter :

  • l’argent (, won, si on parle de la devise coréenne);
  • les mois (개월, gaewol);
  • les minutes (, bun);
  • les secondes (, cho);
  • les années (, nyeon);
  • les étages d’un bâtiment (, cheung);
  • la portion de nourriture (인분, inbun).

Ex :  천 원 = mille wons, 육 개월 = six mois, 십 분 = dix minutes, 삼십 초 = trente secondes, 이 년 = deux ans, 비빔밥 일 인분 = un bibimbap.

Nous espérons vous avoir aidé à comprendre le fonctionnement des systèmes de numération coréens et comment associer les nombres et les compteurs. Vous pouvez en apprendre plus sur les nombres en coréen et les compteurs dans notre cours en ligne.

Pour plus d’informations sur la langue et la culture coréennes, continuez à suivre le blog de Go! Go! Hanguk et n’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions sur la vie et les études en Corée.

PARTAGEZ CET ARTICLE

Go! Go! Hanguk

Rechercher d'articles

Articles Liés

Vivre en Corée
Culture coréenne

Go! Go! Hanguk Blog

Articles Liés

Busan est la deuxième plus grande ville de Corée du sud. C’est une destination très populaire pour le tourisme en raison de ses nombreux sites à visiter le long de la côte. Dans ce guide, nous allons vous présenter les activités à faire Busan. Activités à faire à Busan en dehors du Festival du film...
Kakao, le grand conglomérat Internet (재벌, chaebol), est né de la fusion de Daum Corporation et KakaoTalk en 2014. Aux côtés de Naver, Kakao est l’une des plus grandes entreprises de Corée avec ses principales activités axées sur les applications mobiles et les services Internet. Ensemble, apprenons-en davantage sur les applications Kakao. Pourquoi les applications...
Aller à un Noraebang en Corée fait partie des activités incontournables lorsque vous êtes dans le pays ! Il s’agit d’un divertissement très apprécié des Coréens et des touristes. Que vous souhaitiez découvrir la culture coréenne tout en passant un bon moment avec vos amis ou que vous cherchiez à chanter de tout votre cœur,...
En février 2024, la Corée du Sud figure parmi les 10 meilleurs endroits pour étudier à l’étranger selon les statistiques de Forbes. Influencée par la Hallyu (한류, vague coréenne) et gagnant de plus en plus de terrain dans le système éducatif coréen, notre équipe chez Go ! Go! Hanguk a également remarqué un intérêt croissant pour les...
Le quartier de Kondae, à Séoul, est un quartier universitaire très fréquenté par les jeunes, célèbre pour ses boutiques et sa vie nocturne. Découvrons 10 choses à faire à Kondae si vous avez l’intention d’étudier à l’université Konkuk! 10 choses à faire à Kondae en tant qu’étudiant à l’université Konkuk Le quartier de Kondae tire son...

CONTACTEZ-NOUS

Contactez-nous pour vous inscrire